Le temps d'un café

Le temps d’un café #2 avec… Catherine Addai

Catherine-AddaiCatherine-Addai

Crée en 2013 à Toronto, la marque Kaela Kay est aujourd’hui mondialement connue et portée par des célébrités telles que Ava DuVernay. Aujourd’hui, je vais à la rencontre de la créatrice derrière Kaela Kay, Catherine Addai. Catherine est d’origine ghanéenne, elle a commencé son aventure il y’a seulement quelques années de cela. Son travail acharné et sa détermination lui ont valu de nombreux prix et le succès que connaît Kaela Kay aujourd’hui. Catherine a accepté de partager avec nous son incroyable histoire et de nous présenter Kaela Kay. Découvrez par vous-même.

Kaela-Kay

Catherine peux-tu te présenter aux lecteurs ?

Salut à tous! Je m’appelle Catherine Addai et je suis la Fondatrice et Directrice créatrice de la marque de vêtements KAELA KAY.

Je savais que ma véritable vocation était de développer mon business.

Il y’a quelques années, tu créais toi même ta première robe suite à une grosse frustration. Et aujourd’hui on a cette incroyable marque mondiale. Peux-tu nous raconter cette anecdote ?

Il y a quelques années, j’avais du mal à trouver dans les grands magasins de vêtements un style qui représentait vraiment ma personnalité. J’avais une idée claire de ce que je voulais porter et à quoi je voulais ressembler, mais je ne trouvais rien dans les magasins. J’ai donc pris les choses en main. Au début, j’avais une tante qui cousait mes vêtements pour moi, mais elle mettait une éternité à les finaliser! Pour mon anniversaire, il y a des années de cela, ma mère m’a acheté une machine à coudre (juste pour effectuer des petites modifications et une couture de base); et c’est là que tout a commencé. La première robe que j’ai faite m’a pris un mois entier à la réaliser! J’ai acheté du tissu et un livre de couture pour débutants et j’ai fait ma première robe. Je me souviens encore du regard des gens lorsque je suis entrée dans la pièce avec ma robe – c’était le début de quelque chose d’absolument bouleversant. Je n’avais alors aucune idée de où je serais maintenant.

Kaela-Kay

C’était vraiment génial de savoir qu’une chaîne comme CNN, si réputée, s’intéresse à moi et à ma marque.

Kaela-Kay

Il y’a une belle histoire derrière le nom de ta marque. Peux-tu nous la raconter ?

Lorsque j’étais en congé maternité de mon premier enfant Mikaela, je fournissais des services de couture personnalisés. Quand je cousais la nuit, le bruit de la machine la faisait dormir. Il y avait beaucoup de nuits où je cousais tard avec elle à mes côtés. Lorsque je choisis alors un nom pour la marque, il était normal que cela reflète le lien spécial que Mikaela et moi partagions. Je l’ai donc nommée après elle: Kaela pour Mikaela. Mon mari m’appelle Kay comme surnom, d’où le nom KAELA KAY.

Catherine-Addai
Catherine-Addai

 

 

Tu es passée d’un “emploi standard” dans le secteur de la santé à Entrepreneur à temps plein en tant que designer. Quel a été le facteur déterminant qui t’a poussé à sauter le pas ?

Oui, j’ai occupé un emploi très confortable sur le plan financier pendant 10 ans. Lorsque j’étais en congé maternité de mon dernier enfant, Janae, je savais qu’il était temps. J’étais épuisée de travailler à temps plein, de gérer la marque, d’être une mère, une femme, etc. J’étais épuisée et je ne prenais plus soin de moi. Je savais que ma véritable vocation était de développer mon business; et compte tenu de tout ce que j’avais accompli avec mon entreprise tout en travaillant à temps plein, je savais que je pouvais accomplir beaucoup plus si je travaillais à plein temps dessus. J’ai démissionné de mon travail en septembre 2017 et ce fut la meilleure décision de ma vie.

Mon histoire ne se limite pas uniquement à la vente de vêtements, mais il s’agit également de raconter mon histoire et de créer des liens avec les femmes à travers ma marque.

Catherine-Addai

 

En parlant d’entrepreneuriat, quelles ont été les principales difficultés auxquelles tu as été confrontée en tant que jeune designer ?

En tant qu’entrepreneur, il était difficile au début de tout mettre en place. Je n’avais aucune formation de comment diriger une entreprise ou être un entrepreneur, je suis tombée dedans en quelque sorte. J’étais donc un peu perdue dans tout cela. De plus, lorsque j’ai commencé, je faisais tout moi-même: couture, livraison, service à la clientèle, tenue des comptes etc. C’était un travail fou! De plus, j’ai eu du mal à trouver un équilibre entre ma vie familiale et développer mon entreprise. C’était une bataille constante de hiérarchisation et de planification. Bien sûr, ma famille est toujours passée avant, mais il y a eu des moments où c’était vraiment difficile. Aussi, en tant que jeune entreprise, j’étais auto-financée. Pas d’investisseurs, pas de prêts bancaires, juste de l’épargne. Ne sachant pas où l’entreprise serait dans 5 ans, c’était une opportunité que j’ai prise et qui a vraiment payé.

Kaela-Kay

 

Un an seulement après le lancement de Kaela-Kay en 2013, CNN t’a nommé comme l’une des designers les plus en vue d’Afrique. Tu as également reçu plusieurs prix en tant que designer. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

C’était tellement surréaliste! Comme une bénédiction, cela a ouvert des vannes pour les commandes, les questions et la visibilité – et honnêtement, je n’étais pas du tout préparée à cela! Mais sachant que Dieu apporte toutes les bonnes choses au bon moment, j’ai pleinement accepté l’exposition. C’était vraiment génial de savoir qu’une chaîne comme CNN, si réputée, s’intéresse à moi et à ma marque. Et pour avoir été nommée designer de l’année deux fois de suite, c’était juste une autre confirmation de plus pour moi que je devais continuer à créer, à travailler dur et repousser mes limites.

La mission de Kaela Kay est de créer des vêtements qui rendent les femmes belles, audacieuses et autonomes en proposant des styles, des silhouettes et des couleurs qui attireront toutes les attentions sur elles.

Kaela-Kay

Tu as habillé des célébrités telles que Teyonah Parris, Osas Ajibade et Janet Mock pour ne nommer que celles-là. Un rêve qui se réalise ?

Absolument! Mon histoire ne se limite pas uniquement à la vente de vêtements, mais il s’agit également de raconter mon histoire et de créer des liens avec les femmes à travers ma marque. J’aime rencontrer et connecter avec des femmes de tous horizons. Et les célébrités avec lesquelles j’ai eu l’occasion de travailler sont des femmes d’origines et d’histoires variées. Elles représentent bien la femme Kaela Kay, elles sont audacieuses, charismatiques et avant-gardistes.

Tu veux permettre aux femmes qui portent tes vêtements de se démarquer par leur charisme. Sur la base de cette déclaration, comment décrirais-tu Kaela Kay ?

La mission de Kaela Kay est de créer des vêtements qui rendent les femmes belles, audacieuses et autonomes en proposant des styles, des silhouettes et des couleurs qui attireront toutes les attentions sur elles. Parce que nous pensons que les femmes sont l’élucidation de l’amitié mondiale, nous nous efforçons de faire en sorte qu’elles en fassent toutes partie. Kaela Kay est conçu pour les femmes qui aiment la représentation artistique qu’elles dégagent dans leur façon de s’habiller. Je m’efforce donc au travers de ma marque de faire en sorte que toutes les femmes trouvent leur style.

Kaela-Kay

La mode est l’expression de la personnalité et de la passion.

Kaela-Kay

La marque est actuellement basée à Toronto, as-tu des projets pour la développer en Afrique et en Europe dans un avenir proche ?

Absolument! Actuellement, nous sommes basés à Toronto, mais nous nous rendons souvent dans d’autres régions du Canada et des États-Unis. Nos prochaines étapes sont sans aucun doute l’Europe et l’Afrique. Établir des liens avec les bons points de vente est sans aucun doute une stratégie et prend du temps pour que la marque Kaela Kay soit disponible au bon endroit et au bon moment pour nos clients.

Catherine-addai

 

Si tu avais un conseil à donner aux jeunes qui souhaitent devenir designer ?

Laissez votre créativité toujours être votre première priorité. La mode est l’expression de la personnalité et de la passion. Gérer une entreprise devrait venir en second. Si vous gardez votre passion en premier, vous aurez toujours de la visibilité.

Retrouvez toutes les collections Kaela Kay by Catherine Addai ici.

Leave a Response