Pourquoi j’ai créé tissuwax.com

Salut tout le monde! 👋 🤗

Je m’appelle Carine, je suis née au Cameroun 🇨🇲 et je vis en France depuis mon adolescence. Depuis quelques années et après un voyage au Vietnam, j’ai réalisé un véritable retour aux sources personnelles et j’ai redécouvert ma propre culture à travers un pays qui n’était pas le mien 🇻🇳🙏.

Depuis, je me suis rapprochée du Cameroun et me suis appropriée de nouveau tout ce qui m’y manquait, dont le wax dont je suis tombée littéralement amoureuse et qui occupe aujourd’hui une grosse partie de mon dressing! 👗 💃

Ici, je porte une jupe Vanessa Augris que j’apprécie tout particulièrement! (Lisbonne, Été 2016)

Take the Wax Back!

Il y a quelques mois de cela j’ai décidé de me créer un vêtement en utilisant le pagne africain. Vivant hors de l’Afrique, il n’est pas aisé de se procurer facilement du pagne. En faisant mes recherches sur la toile, j’ai découvert que le pagne africain, AKA tissu wax, AKA Ankara fabric, qui a toujours fait partie de l’héritage culturel et coutumier du continent, était en fait importer à 90 % de Hollande. Incroyable n’est-ce pas? Je vous rassure, j’ai été aussi choquée que vous par cette découverte.

Au lieu de rester devant mon ordinateur à me plaindre d’une telle absurdité, j’ai décidé de créer ce blog afin d’informer les consommateurs sur l’origine et l’histoire du pagne africain.

J’espère susciter en toi qui est entrain de lire cet article une prise de conscience sur tes habitudes de consommation du pagne.

La marque hollandaise a depuis toujours dominé le marché du tissu wax en Afrique et auprès de la diaspora dans le reste du monde. Ne serait-t-il pas temps de se réapproprier le pagne? Ou comme j’aime à le dire, Take the Wax Back!

Consommer différemment

Le continent est rempli d’artisans talentueux. Mais pourquoi un tel monopole de la marque hollandaise? Et bien, je vais peut-être en choquer plus d’un par ce que je vais dire par la suite mais voilà, le constat est que ce n’est de la faute à personne d’autre que nous-mêmes. Il n’y a pas de théorie de complot contre l’Afrique pour s’approprier le pagne africain. La marque hollandaise est simplement une entreprise qui sait comment faire du business, surtout sur un marché où il’ y a très peu ou presque pas de concurrents à sa hauteur. La faute nous revient à nous consommateurs. Et oui, car c’est nous qui faisons de la marque hollandaise le leader et le seul maître sur le marché du pagne africain par nos habitudes de consommation.

Nous et nous seuls avons le pouvoir de changer la donne en consommant différemment. C’est à nous de promouvoir nos artisans locaux en achetant du pagne africain fait en Afrique par des africains, personne d’autre ne le fera à notre place. Ainsi, nous pourrons avoir un véritable impact social sans effort, et soutenir l’artisanat africain, également menacé par la globalisation et la production industrielle chinoise, via des copies de mauvaises qualité des meilleures pièces de tissu wax africain.

Penser global et agir local

Voici donc le combat que je souhaite partager avec vous, afin que l’on puisse écrire ensemble la nouvelle histoire du pagne africain, de notre héritage. Nous devons penser global et agir local face à ce qu’il se passe actuellement. Cela va consister à informer, provoquer la prise de conscience et surtout promouvoir les artisans africains et vous permettre si vous le souhaitez d’acheter directement vos pagnes chez les artisans. C’est ensemble que nous pourrons changer la donne, alors partageons l’information autour de nous et apprenons à consommer différemment.

Si vous avez une question ou souhaitez dire bonjour, contactez-moi! 😁